Un prisonnier porte plainte contre sa prison par l’intermédiaire de l’avocat Ephraïm Demri

Un détenu à la prison « Chita », située au nord du pays,  a décidé de porter plainte au Tribunal contre la prison qui l’aurait envoyé au cachot pendant une semaine, l’accusant d’avoir soudoyé un garde.

Le prisonnier réfute cette accusation, déclarant de plus qu’aucune procédure officielle n’avait été faite comme il se doit  avant son envoi au cachot. Il a donc porté plainte, par l’intermédiaire de Mr Ephraïm Demri qui a réussi à geler cette peine. Si la direction de la prison a déclaré renvoyer le détenu dans sa cellule, ce dernier a été placé dans un autre département très sévère.

Demri n’a pas baissé les bras et le dossier est arrivé au Tribunal. Notez qu’il est rare que de tels cas arrivent au Tribunal, sauf s’il s’agit d’une décision déraisonnable ou contraire à la loi.

Après avoir examiné le dossier défendu par Mr Demri, le Tribunal a pris parti pour le prisonnier!

Ce dernier a déclaré qu’il s’agissait là "d’un comportement bizarre, pour ne pas dire problématique, des services de la prison" et a ordonné de transférer immédiatement le prisonnier dans la cellule où il était au début de cette affaire, obligeant de plus a la prison à lui verser 3000 shekels pour les frais d’avocat.

Une victoire de plus pour l’avocat Ephraïm Demri qui a su défendre les intérêts de son client, même s’il s’agissait d’un prisonnier.

 Photo: Prison Shata